Trois grandes phases marquent l'histoire de Nosy Be :
- Avant 1840,
Nosy Be portait les noms de Sada et ensuite Vario Be. Ce n'était qu'après la mort de la reine Ambary que cette grande île est appelée Nosy Be.
Aux 12ème et 13ème siècle, Marodokana d'Ambanoro était établi comme comptoir arabe et centre de traite d'esclaves. Habitée principalement par les Sakalava Bemihisatra, la ville de Marodokana devint une ville cosmopolite car des arabes, des africains (makoa) et des indiens y cohabitaient. Après Marodokana, Nosy Be
avait transféré sa capitale à Tafondro qui était aussi le fief des Antakarana ou Zafimbolafotsy.
Le prince Kozobe succéda à la reine Ambary (1609-1639) ancêtre éponyme et fondateur du royaume Antakarana. Après sa mort, sa fille aînée la reine Soanaomby et son fils, le prince Andriamaitso (1639-1689), ont pris la relève. Le roi Andrianampela a régné de 1689 à 1692.

- De 1840 à 1896,
La reine Tsiomeko a été souveraine de Nosy Be de 1836 à 1843 qui, après avoir refusé d'octroyer sa souveraineté à son oncle tuteur Tsimandroho, a signé un accord de protectorat avec le Contre Amiral de Hell, Gouverneur de l'Ile Bourbon devenue Ile de la Réunion, par le truchement du capitaine Passot, le 14 juillet 1840. La reine Tsiomeko et ses chefs de clan signèrent ainsi un acte de cession au roi des français, Louis Philippe Ier, des îles de Nosy Be et Nosy Komba et abandonnèrent à la France tous leurs droits de souveraineté sur la côte occidentale de Madagascar depuis la baie d'Ampasindava jusqu'au cap Saint Vincent.

La capitale de l'île a été baptisée Andoany, puis Ampasimbazaha, avant de porter définitivement le nom d'Andoany. (Elle est aussi connue sous le nom de Hell-Ville, après l'Amiral de Hell). A la mort de Tsiomeko, Rano, son fils qui lui succéda était encore jeune. Alors, les Sakalava se trouvaient livrés à la discrétion des chefs turbulents et ambitieux, notamment Sambahy. Il y eut des troubles et l'insurrection fut fortement réprimée. Le roi Tsimandroho participa à cette répression et il procéda par la suite à l'abolition de l'esclavage en 1849. La proclamation de l'émancipation des esclaves a permis de ramener l'ordre. La reine Safy Mozongo (1869-1879), cousine de Tsiomeko a dirigé le royaume après Rano.

- De 1896 à 1960 (année d'accession à l'indépendance)
Binao, fille aînée de Safy Mozongo a pris la relève et lorsqu'elle décéda, ce fut son frère cadet, le prince Amada Andriantsoly qui la succéda. Il a participé à l'instauration de la loi cadre et a favorisé le développement de Nosy Be en collaborant avec les autorités coloniales. Il s'alignait toujours sur l'Hexagone. Avant de proclamer la République Malgache, Philibert Tsiranana est venu à Nosy Be pour négocier avec le prince afin qu'il accepte de réintégrer Madagascar indépendante.

Contact Villas les Orchidées

Proximité immédiate du village
de pêcheurs d'Ambatoloaka
Nosy Be 207
Madagascar

Tél: 00261 32 78 876 57
Email: contact@villas-orchidees-nosybe.com
Facebook: Villas les Orchidées

 

Livre d'or

“idéal pour un séjour court et authentiq…

Un personnel aux petits soins. Des repas copieux et adaptés aux goûts de chacun , cuisine divinement bien, un confort suffisant. Tout cela pour un prix raisonnable Située ambatoloaka accessible...

Et tout cela avec un excellent rapport q…

Voilà maintenant 5 ans que nous sommes passés chez villa les orchidées... Et je ne peux que me souvenir de cet excellent séjour... Repas super... Activités magnifiques et gentillesse des...

J'y ai passé deux séjours inoubliables

je vous recommande particulièrement Villa les orchidés, j'y ai passé deux séjours inoubliables. Ses repas sont un délices. Les excursions très bien organisées.N'hésitez surtout pas venez